Quand il arrête sa voiture devant son portail et se soulage sur sa haie de lauriers… l’homme reçoit la balle tirée par cette étrange carabine de l’époque napoléonienne.
Il fallait être bon tireur pour un tel assassinat.
Yann Gray reniflera des odeurs de poudre et ne sera pas aidé par son envahissante tribu : Valentine et son fils Robin qui s’occupent des plantes sur sa terrasse, et Mamounette qui l’emmène à un championnat de boxe.

Presse :

« Un récit mené tambour battant, aux chapitres brefs, au rythme saccadé. » (Claude Dessureault, Québec.)
« Yves Hughes sait trouver le ton juste et alerte, sans vouloir faire genre. » (M. Begah-Faure, Lire Rhône-Alpes.)
« L’écriture subtile d’Yves Hughes donne un cachet supplémentaire à ce récit d’énigme criminelle. » (Au fil des pages.)
« Le dénouement est un modèle du genre ! » (Je bouquine.)

Gallimard, 2002.