Charlotte et Léonce ne veulent pas se quitter. Même après la mort. Encore « se tenir la main ».
Aussi ont-ils décidé : le premier qui mourra sera empaillé.
Un travail inhabituel pour Lukas, le taxidermiste. Lukas qui peu à peu va se prendre au jeu et s’installer à demeure chez ses deux vieux. Une relation étrange va s’instaurer entre les trois personnages. Tendre et féroce, drôle et noire.

Presse :

« Yves Hughes excelle à rendre cette atmosphère pesante (…) une musique bien à lui, une façon de faire dériver l’intrigue policière vers une méditation douce-amère sur la vie. » (Gérard Meudal, Le Monde.)

« Avec son art du thriller, Yves Hughes pourrait être un écrivain américain. Il en a la pâte, le style. » (Jean-Rémi Barland, La Provence.)

« Un petit bijou de cynisme. » (Ciné Télé Revue, Belgique.)

« Dans le genre Arsenic et vieilles dentelles. Très original. » (M-F Rémond, Le Nouvel Observateur.)

« Un sens réel de l’intrigue et de la progression dramatique, une habileté simenonienne. » (Jean-Claude Perrier, Livres Hebdo.)

Calmann-Lévy, 2005.